Accueil > Découvrez le musée > La Devinière
La maison - © Christophe Raimbault

La Devinière

Lieu de naissance de Rabelais, la Devinière se compose de plusieurs maisons regroupées autour d'une cour carrée.

Le pigeonnier accueille des expositions temporaires, le logis abrite notamment la chambre natale de François Rabelais, la maison du vigneron présente (entre autres collections) un livre géant contemporain.

Le logis

La maison natale de Rabelais est une petite bâtisse en pierres de tuffeau caractéristique du XVe siècle, dont le toit à deux versants très pentus est recouvert d’ardoises.

La disposition des pièces demeure telle que l’a connue Rabelais : au rez-de-chaussée, l’unique pièce qui servait de cuisine, la grande salle est garnie d’une grande cheminée, il figure dans le roman Gargantua comme la salle où Grandgousier vient se chauffer devant l’âtre. Accessible par un escalier extérieur protégé par un auvent, l’étage se compose de deux pièces de tailles inégales.

La chambre

En franchissant le seuil, l’entrée dans cette grande pièce est immédiate. Elle est légendairement désignée comme la chambre natale de l’écrivain, si l’on refuse la tradition de sa naissance dans les près de la Saulaie. Dans ce cadre évocateur, de style Renaissance, sont présentés plusieurs beaux spécimens de la foisonnante imagerie inspirée par l’œuvre de Rabelais dont des tableaux de Gustave Doré et de Jules Garnier.

Le pigeonnier

Au cours du XVIIe siècle est accolée à la maison une grange couverte d’un toit de tuiles de terre cuite courbe, particularité architecturale de cette partie de la Touraine.
Les trois façades constituent un pigeonnier comptant deux-cent-quatre-vingt-huit boulins. Le nombre de ces nichoirs abritant chacun un couple de pigeons est fonction de la fortune du maître des lieux, l’importance de leur élevage étant liée à celle de la surface des terres. A partir de 1630, la famille Rabelais ne figure plus sur les registres, la métairie est morcelée, quelque peu oubliée, les bâtiments menacent de tomber en ruine.

La maison du vigneron

Cette demeure avec ses éléments de « modernité » (four à pain, potager), est l’espace dédié au Livre géant, livre de trois artistes contemporains : Geneviève Besse (plasticienne), Olivier Seguin (sculpteur), Bernard Noël (écrivain). Cette Chronique de la Gruèlie de grandes dimensions (1.70 mètre) fait découvrir une histoire originale qui plonge le visiteur dans l’œuvre de Rabelais.

Photographies : Musée Rabelais - La Devinière ©Chanel Koehl